Sangkat Koh Trong 1, ville de Kratié, Province de Kratié, Cambodia

Les animaux de la région

La tortue géante de Cantor

Pelochelys cantorii est une espèce de tortues d’eau douce de la famille des Trionychidae, aussi appelée « tortue géante à coquille molle » ou « Tortue de Cantor ».

Les tortues géantes à coquille molle peuvent mesurer jusqu’à 2 m de longueur et peser 60 kilos. P. cantorii est un prédateur d’affut principalement carnivore, se nourrissant de crustacés, des mollusques et de poisson (bien que quelques plantes aquatiques puissent aussi figurer à son menu). La tortue passe 95 % de sa vie enterrée et immobile, laissant seulement dépasser du sable ses yeux et le bout de sa bouche. Il fait surface seulement deux fois par jour pour respirer.

Cette tortue pond 20-28 œufs d’environ 3cm de diamètre, en février ou mars sur des berges.

Description

La tortue géante de Cantor (ou tortue molle géante) vit en eau douce (rivières, ruisseaux…). Elle peut atteindre 2 mètres et peser 50 kilos. La particularité de cette tortue est qu’elle ne possède pas de carapace, mais une « peau caoutchouteuse » de couleur olive protégeant ses organes internes. Elle dispose de longues griffes, et d’un cou s’allongeant comme une langue de caméléon à la vitesse d’un cobra. Avec sa mâchoire ultra puissante elle est un chasseur redoutable. Cette tortue a une tête large et de petits yeux près du bout de son museau.

Elle est très vulnérable, et se protège de ses prédateurs en passant 95% de son existence enterrée et immobile dans le sable ou la boue, d’où elle n’émerge que deux fois par jour pour prendre une profonde inspiration. Seul ses yeux et sa bouche reste à l’extérieur du sable.
Cette tortue a été nommée d’après le naturaliste danois Theodore Edward Cantor. Il existerait trois espèces semblables (du genre Pelochelys) : P. cantorii, P. signifera et P. bibroni.

 

Où vit-elle?
Cette tortue se trouve surtout dans l’est et le sud de l’Inde et de la Chine mais aussi au Bangladesh, en Birmanie, en Thaïlande, en Malaisie, au Cambodge, au Vietnam, aux Philippines, en Indonésie, et anciennement à Singapour.
Elle est jugée depuis longtemps en voie de disparition. Il est extrêmement rare de pouvoir en apercevoir.

 

Reproduction
Elle pond 20 à 28 œufs sur les berges entre Février et Mars. Les œufs mesurent entre 3 et 3,5 cm de diamètre. Les juvéniles ont des taches foncées sur la carapace et celle-ci est plus jaune autour.

Alimentation
Elle est principalement carnivore. Elle se nourrît de mollusques, de crustacés, de poissons et même de plantes aquatiques parfois.

Autres:
– La tortue est très menacée au Cambodge car sa viande est vendue sur le marché des biens alimentaires ou consommée dans les restaurants sur place ou dans les pays voisins. Elle a complètement disparu au Vietnam et en Thaïlande

 

Les renards volants

La petite forêt qui se trouve immédiatement derrière le Rajabori est le royaume d’une très belle colonie de Renards volants de type Pteropus lylei que l’on trouve uniquement au Cambodge, au Vietnam et en Thaïlande.

Le genre Pteropus regroupe plusieurs espèces de chauves-souris parmi les plus grandes au monde. Elles sont toutes appelées renards volants ou roussettes.

On rencontre ces chauves-souris en Asie (dans les zones tropicales ou subtropicales, y compris en Inde), en Australie, en Océanie, dans les îles est-africaines (mais pas sur le continent africain) et un certain nombre d’îles océaniques éloignées à la fois dans l’océan Indien et le Pacifique.

La Raie géante d'eau douce (Himantura chaophraya)

Une raie d'eau douce du sud-est asiatique, elle fait partie des poissons cartilagineux, et à ce titre, elle est apparentée aux requins. Alimentation Elle se nourrit de petits invertébrés ou de poissons qui passent à sa portée.

Répartition

Cette bête vit en eaux douces ou saumâtres, comme les embouchures fluviales. On la trouve principalement dans le Mékong et la Chao Phraya.

Ce poisson vit sur le fond des cours d’eau ou des estuaires, jusqu’à 200 m de profondeur. Himantura préfère un habitat sableux, comme beaucoup de raies elle aime s’enfouir dans le sable. Une belle raie femelle peut faire dans les 600 kilos, pour un diamètre de 2,5 m. Le pic dentelé qu’elle a au bout de la queue serait capable de percer un os. On connait des histoires de plongeurs morts pour être passés par inadvertance au dessus d’une raie : le poisson effrayé les a tués avec son pic.

Evolution des effectifs

Comme beaucoup d’espèces endémiques des fleuves d’Asie du Sud, la raie géante d’eau douce est gravement menacée en raison de la surpêche, de la pollution et de la construction de barrages.