Sangkat Koh Trong 1, ville de Kratié, Province de Kratié, Cambodia

L’Isle du Roy

L'Isle du Roy - S'y rendre

Pour ceux qui désirent s’y promener à pied ou à vélo, c’est on ne peut plus facile; il suffit de rallier le port de Kratié, à deux pas de l’hôtel Santepheap et d’attendre que la grosse barque non couverte qui fait la navette arrive à quai.
Il en coûte 1000 riels par passager, la traversée dure cinq minutes environ.

Les (fragiles) vélos de la communauté villageoise se trouvent à votre droite quand vous arrivez sur l’île.

Pour partir de l’île c’est la même chose, il suffit d’attendre sur la plage, ou devant la pagode en saison de hautes eaux.

Quand on arrive avec des bagages pour séjourner sur l’île, c’est un peu plus délicat… Le mieux est alors de demander à ce que votre hôtel guesthouse organise le transfert, depuis le port avec une charrette (5$­­­­­ aller-simple­­­) ou bien une moto (1$­­­­­­­ aller-simple­­­) ou encore le seul tuk tuk de l’île (5$­­­­­­ aller-simple­­­) pour venir vous chercher ou encore vous emmener directement en bateau au pied de votre logement (10-15$­­­­­­­­ aller-simple­­­ selon la saison et le niveau d’eau dans le Mékong).
Pour ceux qui logent au Nord de l’île et possèdent beaucoup de bagages, c’est certainement le plus indiqué en particulier durant la saison des pluies !

Pour vous y rendre depuis Phnom Penh en profitant d’une croisière pour découvrir le Mékong vous trouverez toutes les informations sur notre page croisière

S'y promener

Vous avez le choix, vélo, charrette à cheval, tuktuk, mobylette ou marche à pied…

Le tour complet de l’île fait environ 14 kilomètres.
Il est inutile de louer un vélo à Kratié, en effet, la communauté villageoise de l’île en loue à côté du débarcadère, devant la pagode, pour deux dollars la journée ou 1$­­­­ le tour de l’île. Les clients du Rajabori pourront en emprunter gratuitement à l’hôtel.
Cela évite de descendre les marches vers le fleuve depuis Kratié et de traverser la plage de sable encombré d’un poids superflu.

Le tour de l’île en charrette à cheval ou en tuk tuk coûte dix dollars et prend environ deux heures, cela peut être organisé (prévenir deux heures à l’avance) par la communauté villageoise ou bien Sala Koh Trong.

Par ailleurs, il y a toujours quelques moto-doups en maraude devant la pagode, la conduite en est assurée par de solites matrones.

L'agriculture

Koh Trong est un verger, l’île s’enorgueillit à juste titre de ses pamplemousses exceptionnels, les meilleurs et les plus chers du Cambodge.

Tout pousse sur Koh Trong, les cultures maraîchaires y abondent ainsi que les fruits et le riz qui est fort réputé.

Les animaux sont partout, en particuliers les bovins dont le fumier enrichira les cultures.

Car Koh Trong est un des rares endroits au Cambodge où les paysans ont spontanément décidé de ne pas utiliser d’engrais chimiques, qu’on se le dise, Koh Trong est une île « bio » !

Les pagodes khmères

Elles sont au nombre de deux, la première est celle que vous apercevez en descendant du bac, elle s’appelle Wat Chong Koh, c’est la plus active car elle située dans la partie la plus peuplée de Koh Trong.

La deuxième pagode, appelée Wat Ti Pram ou Wat Kbal Koh se trouve au Nord de l’île. Elle est de loin la plus calme et bucolique.

Le village vietnamien

Etabli au coin sud-ouest de l’ile, le village flottant vietnamien est présent à Koh Trong depuis des générations.

Détruit sous Pol Pot, il s’est reconstitué après l’effondrement du régime Khmer rouge. Pêcheurs autant qu’éleveurs de poissons, les villageois assurent une bonne partie de l’approvisionnement de la ville de Kratié. Ils côtoient les Cambodgiens mais les communautés ne se fréquentent guère.

Leur village se déplace au gré des saisons, collé à la berge aux hautes eaux, il s’en va progressivement au milieu du fleuve en saison sèche et l’on y accède alors par des passerelles ou en barque.
Les Vietnamiens possèdent leur propre pagode sur la terre ferme, juste au dessus du village, à la pointe sud de l’île.
Tradition oblige, ils font le meilleur café de la province.